Archive de décembre, 2017
21 Déc 2017 - A lire    Pas de Commentaire

Encore carnivores demain ?

d’Olivier Néron de Surgy, avec Jocelyne Porcher, Editions Quæ, 2017

Loin d’être un éloge du végétarisme, ce livre nous montre, d’abord, dans une première partie, les liens étroits et anciens entre les humains et les animaux et la place de l’alimentation carnée dans notre régime omnivore. Il montre aussi l’augmentation de la consommation de viande, dans les pays «  développés » mais aussi en voie de développement et les conséquences qui en résultent sur l’environnement – pollutions des sols et des eaux- et sur notre santé- problèmes cardio-vasculaires en tête. Lire la suite »

Un géant aux Philippines

En 2003 aux Philippines un homme cherche à comprendre la misère persistante dans son pays ; il quitte son emploi de dirigeant dans une entreprise multinationale et va voir dans les bidonvilles, interroge les habitants et développe un programme visant à sortir «  5 millions de personnes de la pauvreté d’ici 2025 »  grâce à la construction de milliers de villages, créés par les habitants eux-mêmes, qui retrouvent fierté, dignité et un sens à leur existence. C’est Christine qui nous parle de Tony Meloto, de son ONG Gawad Kalinga, des valeurs fondatrices, de l’esprit qui anime les philippins « le génie des pauvres » Lire la suite »

9 Déc 2017 - A lire    Pas de Commentaire

Climat: la guerre de l’ombre

de Yannick Jadot et Léo Quiévreux, Éditions Le passager clandestin, 2015.

« La grande bataille entre citoyens, États et lobbys est engagée. Elle fait rage. Nous avons confiance : on n’arrête pas  la société lorsqu’elle s’empare de son destin , qu’elle y trouve du plaisir de faire et de vivre ensemble, qu’elle retrouve espoir et se projette dans un avenir positif et bienveillant » p. 12 Lire la suite »

Du cuivre dans tous ses états

Le sol est aujourd’hui le plus pollué des milieux, bien avant l’eau et l’air. Il s’agit d’une pollution invisible mais extrêmement dangereuse : ces polluants sont tous extrêmement toxiques et finissent  par se retrouver dans l’eau et la chaîne alimentaire.
L’idée de l’entreprise Biomède c’est de semer des plantes qui vont extraire le cuivre des sols viticoles, de le récupérer puis si besoin de le réemployer, à doses non toxiques pour les organismes vivants.  C’est Ludovic qui nous parle des capacités des plantes à se nourrir de métaux et donc à dépolluer les sols contaminés. «  Il y a un moyen très très peu coûteux à notre disposition, c’est la nature, ce sont les plantes qui sont capables d’elles-mêmes d’extraire les polluants des sols. »
Lire la suite »