Catégorie "Environnement"

Du cuivre dans tous ses états

Le sol est aujourd’hui le plus pollué des milieux, bien avant l’eau et l’air. Il s’agit d’une pollution invisible mais extrêmement dangereuse : ces polluants sont tous extrêmement toxiques et finissent  par se retrouver dans l’eau et la chaîne alimentaire.
L’idée de l’entreprise Biomède c’est de semer des plantes qui vont extraire le cuivre des sols viticoles, de le récupérer puis si besoin de le réemployer, à doses non toxiques pour les organismes vivants.  C’est Ludovic qui nous parle des capacités des plantes à se nourrir de métaux et donc à dépolluer les sols contaminés. «  Il y a un moyen très très peu coûteux à notre disposition, c’est la nature, ce sont les plantes qui sont capables d’elles-mêmes d’extraire les polluants des sols. »
Lire la suite »

Les Pot’iront

Une histoire de potes et de maraîchage biologique, qui commence en 2008 et se poursuit, sur trois hectares, dans l’est lyonnais, avec cent paniers livrés chaque semaine… C’est Thierry qui nous parle de cette aventure « ça fait bientôt dix ans que les Pot’iront existent, c’est déjà un exploit ! » et de l’histoire de cette expérience.

Aidés par un maraîcher salarié, les adhérents participent au travail du jardin, à raison d’un minimum de huit journées par an. Lire la suite »

Prairial, première

Prairial c’est une coopérative bio, créée en 1971, pionnière sur Lyon, la seule en France de cette période encore en activité. Pionnière dans son engagement au service de la promotion de produits bio, naturels, locaux et pionnière dans ses valeurs de solidarité, de démocratie et de coopération. Jacques, à l’origine de sa création, nous en retrace l’aventure, en la replaçant dans le contexte historique et social des années 70 : « substituer au régime compétitif et capitaliste un régime organisé dans l’intérêt des consommateurs. » Lire la suite »

Envie, bien en vie

« J’ai envie de prouver que ce type de modèles alternatifs qui ont une finalité purement sociale et environnementale sont vertueux, sont économiquement viables et sont efficaces d’un point de vue social et environnemental. »

C’est Guido qui nous parle d’ENVIE Rhône, devenue Envie Rhône-Alpes (170 salariés sur Lyon et Saint-Etienne), une entreprise d’insertion créée il y a plus de 25 ans et dédiée à la récupération, au recyclage et à la revente d’appareils électro-ménagers. Au fil du temps les activités se sont diversifiées et participent maintenant de l’économie circulaire au niveau national (en 2016 : 7241 appareils rénovés et remis sur le marché, 7300 tonnes d’écrans dépollués et recyclés, 100 tonnes de déchets dangereux éliminés…). Au niveau national  25 entreprises « Envie » collectent un tiers des déchets électriques et électroniques du pays. L’entreprise s’est modernisée et complexifiée mais l’esprit social solidaire demeure intact. Lire la suite »

Un jardin de cocagne

C’est en 2000 que Muriel et Khadija se lancent dans la création des Jardins de Lucie, un atelier-chantier d’insertion destiné au maraîchage bio et à la livraison de paniers à des consommateurs/ adhérents de l’association.

Les Jardins de Lucie font partie des Jardins de Cocagne, créés en 1991 à Chalezeule ( dans le Doubs) et qui répondent à une triple ambition : viser à la réinsertion professionnelle de personnes en difficultés, produire des légumes bio en respectant un cahier des charges, se tenir à un principe de distribution en circuit court à des clients qui sont aussi des adhérents de l’association. Dès 1999 les Jardins de Cocagne se montent à une cinquantaine et créent le Réseau Cocagne. Lire la suite »

Pages :«1234»