Catégorie "Vie professionnelle et économique"

Un géant aux Philippines

En 2003 aux Philippines un homme cherche à comprendre la misère persistante dans son pays ; il quitte son emploi de dirigeant dans une entreprise multinationale et va voir dans les bidonvilles, interroge les habitants et développe un programme visant à sortir «  5 millions de personnes de la pauvreté d’ici 2025 »  grâce à la construction de milliers de villages, créés par les habitants eux-mêmes, qui retrouvent fierté, dignité et un sens à leur existence. C’est Christine qui nous parle de Tony Meloto, de son ONG Gawad Kalinga, des valeurs fondatrices, de l’esprit qui anime les philippins « le génie des pauvres » Lire la suite »

Envie, bien en vie

« J’ai envie de prouver que ce type de modèles alternatifs qui ont une finalité purement sociale et environnementale sont vertueux, sont économiquement viables et sont efficaces d’un point de vue social et environnemental. »

C’est Guido qui nous parle d’ENVIE Rhône, devenue Envie Rhône-Alpes (170 salariés sur Lyon et Saint-Etienne), une entreprise d’insertion créée il y a plus de 25 ans et dédiée à la récupération, au recyclage et à la revente d’appareils électro-ménagers. Au fil du temps les activités se sont diversifiées et participent maintenant de l’économie circulaire au niveau national (en 2016 : 7241 appareils rénovés et remis sur le marché, 7300 tonnes d’écrans dépollués et recyclés, 100 tonnes de déchets dangereux éliminés…). Au niveau national  25 entreprises « Envie » collectent un tiers des déchets électriques et électroniques du pays. L’entreprise s’est modernisée et complexifiée mais l’esprit social solidaire demeure intact. Lire la suite »

Un jardin de cocagne

C’est en 2000 que Muriel et Khadija se lancent dans la création des Jardins de Lucie, un atelier-chantier d’insertion destiné au maraîchage bio et à la livraison de paniers à des consommateurs/ adhérents de l’association.

Les Jardins de Lucie font partie des Jardins de Cocagne, créés en 1991 à Chalezeule ( dans le Doubs) et qui répondent à une triple ambition : viser à la réinsertion professionnelle de personnes en difficultés, produire des légumes bio en respectant un cahier des charges, se tenir à un principe de distribution en circuit court à des clients qui sont aussi des adhérents de l’association. Dès 1999 les Jardins de Cocagne se montent à une cinquantaine et créent le Réseau Cocagne. Lire la suite »

Les Raconteurs d’Itinéraires Professionnels

Que viennent-ils nous raconter ?

Des histoires de vies professionnelles avec leurs évolutions, leurs surprises, leurs changements de cap ; des histoires de chemins variés ayant nécessité des adaptations, ayant profité d’opportunités ou ayant bifurqué pour des raisons personnelles. C’est de cette diversité dont ils veulent témoigner, devant des publics variés, auprès de jeunes en établissements scolaires ou de moins jeunes en recherche d’emploi. Lire la suite »

Un théâtre « à géométrie variable »

La troupe « API Gones dell’Arte » crée et monte des spectacles sur mesure, à la demande d’associations, d’entreprises, de collectivités ou d’établissements scolaires et se recompose en fonction de chaque partenariat, en impliquant les organismes demandeurs.

Les thèmes abordés concernent la vie professionnelle, les relations au travail, ou encore les liens entre la vie privée et la vie professionnelle : « Un travail nommé Désir » – ou l’évolution du management, de la préhistoire à nos jours… c’est eux ! « Coucou me revoilou » – ou l’influence du management sur l’absentéïsme… encore eux ! « Kamera saké » – ou le choc des cultures, quand une PMI familiale et paternaliste Lire la suite »

Pages :12»