Ensemble, c’est mieux

« L’idée c’est de dire : «  Créons des lieux, des architectures, qui vont permettre des liens de solidarité. »

Vieillir chez soi dans de bonnes conditions, en conservant son indépendance, en étant sûr de trouver autour de soi des soutiens, des aides et de la compagnie… c’est ce à quoi ont réfléchi les membres de l’association APPS’SOLU ( APPartement Seniors SOLidaires en milieu Urbain, association loi 1901). Catherine, Luc et Dominique nous font part de leur travail de réflexion, ils proposent une solution astucieuse, intelligente, adaptée à tous les budgets «  Pour chaque personne il y a une solution où elle fait un apport qui correspond à ses possibilités financières et où elle paie un loyer qui correspond aussi à ses possibilités financières. »

Le concept est différent des habitats collectifs dont la conception, l’élaboration et la réalisation sont pris en charge et portés pendant des années par les participants.

Dans le projet proposé par APPS’SOLU « il n’y a pas de problème technique à prendre en charge par les coopérateurs » et la solution est rapidement opérationnelle puisque négociée très tôt avec des maîtres d’ouvrage (privés ou publics) qui prennent en charge la réalisation de l’immeuble. Il s’agit de créer un habitat adapté à des personnes âgées vieillissantes, disposant d’un espace privatif et de locaux communs dans des opérations immobilières publiques ou privées, dans un lieu urbain vivant à proximité d’un pôle de commerces et services, et de promouvoir une mutualisation des aides et de certains biens.

APPS’SOLU assiste les futurs coopérateurs pour élaborer des solutions personnalisées et sécurisées sur les plans technique, juridique et financier.

Pour en savoir plus

– le site de l’Association

Écouter l’interview

En podcasts :


Ecouter l’interview complète :

1 Commentaire

  • Bonjour
    je viens d’écouter le reportage d’apps’solu et je suis très intéressée par ce projet. l’état d’esprit coopératif et solidaire est essentiel. surtout que les bailleurs sociaux ne récupèrent pas ce projet. j’ai pour l’instant que 62 ans mais à partir de 70 ans je serais partante pour m’engager dans ce mode d’habitat.
    elizabeth grange

Laisser un commentaire