11 Juin 2017 - A lire, Livres    Pas de Commentaire

La révolte des moutons

De Pascale HÉBEL
Editions Autrement, 2013.

Quel genre de mouton êtes-vous ? militant ? engagé ? stratège ? jouisseur ?

Pascale  HÉBEL  analyse les différentes formes de consommation, dans le temps et dans l’espace. Son ouvrage de 2013 est toujours d’actualité et ses portraits de consommateurs sont très parlants. Le « militant », né après la crise de 1929, a commencé à résister aux publicités, aux marques, à la consommation ; le consommateur « engagé » , né dans les années 90 prend conscience qu’il peut « user de son pouvoir économique et stratégique pour sanctionner positivement ou négativement une entreprise ou un produit à des fins responsables » ( p. 36 ) ; le « stratège » privilégie les bonnes affaires, les échanges, les achats groupés et refuse les  modes et le superflu ; le « connecté » est adepte des groupes, des communautés, des forums et des blogs et se rencontre davantage chez les jeunes,  en recherche d’identité et de statut social  « la consommation est un moyen de développer des relations avec les autres, que ce soit dans l’échange, le paraître mais aussi dans l’acte d’acheter » ( p. 83 ) ; le «  jouisseur  » multiplie les nouvelles expériences de consommation et privilégie l’épanouissement personnel aux besoins de base…

Sous un titre accrocheur, Pascale HÉBEL, directrice du département consommation du Crédoc, nous livre des analyses documentées et chiffrées qui permettent de prendre du recul sur le phénomène de la consommation et  de l’envisager comme une modalité de lien entre les individus. Elle nous encourage à imaginer des formes d’innovation sociale grâce aux nouvelles technologies et à trouver des solutions pour privilégier une consommation responsable, plus respectueuse et plus en accord avec une éthique. «  En tant que citoyens, nous pouvons faire autrement et multiplier les stratégies de contournement qui nous aideront à résister, à être moins tiraillés entre éthique et consommation et, ainsi, à améliorer notre bien-être. La révolte des moutons est en marche ! »

Laisser un commentaire