30 Mai 2017 - A voir    Pas de Commentaire

Libres !

Film-documentaire
de Jean-Paul JAUD,
2015.

D’un côté, pas loin de la centrale nucléaire du Blayais, entre Bordeaux et Royan, des enfants participent à un camp de vacances centré sur la découverte de la nature, la sensibilisation à l’écologie et la pratique musicale … de l’autre, des images de la région de Fukushima avec  d’autres enfants, privés de leur maison et de leur école, de bains de mer, de balades dans leur village.

Le film tire sa force de ces juxtapositions : la légèreté des enfants, leur poésie et leur clairvoyance, le drame des accidents nucléaires, leur caractère implacable et irréparable ; la nature encore préservée de la Gironde, en vue de la silhouette menaçante de la centrale voisine, déjà dangereusement inondée lors de la tempête de décembre 1999, et au Japon les images de ruine et de désolation ;  les enfants et leurs questions sur l’avenir, les adultes et leurs décisions inconséquentes. A Fukushima, parmi les restes, figés pour l’éternité, du désastre, un vieil homme s’adresse à un jeune homme présent au moment du drame « C’est à nous, adultes, qu’incombe la responsabilité de tout ce qui s’est passé. Pourquoi avons-nous accepté de dépendre de l’énergie nucléaire pour avoir de l’électricité ? Nous aurions dû explorer d’autres solutions. Et c’est à vous, maintenant, qu’on laisse le fardeau de régler toutes les conséquences de cet accident. En tant qu’adulte je suis vraiment désolé envers les jeunes de ta génération. »

A 80 kms de la catastrophe nippone des habitants se révoltent « mes parents disaient que ce qu’ils faisaient en pensant bien faire, les enfants s’en réjouiraient. Il y a là un grave malentendu : ce qu’on a fait jusqu’ici c’est de priver les générations futures de leur liberté de choisir pour eux-mêmes ce que seront leurs valeurs et leur mode de vie » mais se  mobilisent aussi : « Nous nous sommes dits que nous devions partir de ce drame pour faire naître un nouveau Japon.

En contrepoint de ces deux visions le film nous emmène à Salmø, cette île danoise où habitants et municipalité, avec l’appui du gouvernement, se sont engagés dans un mouvement de transition énergétique et de protection de l’environnement qui permet de créer des emplois, d’attirer du tourisme et de coûter moins cher…

Un film grave et joyeux, instructif et captivant.

Pour en savoir plus

– visiter le site consacré au film

– voir la bande annonce :

Laisser un commentaire