Un jardin de cocagne

C’est en 2000 que Muriel et Khadija se lancent dans la création des Jardins de Lucie, un atelier-chantier d’insertion destiné au maraîchage bio et à la livraison de paniers à des consommateurs/ adhérents de l’association.

Les Jardins de Lucie font partie des Jardins de Cocagne, créés en 1991 à Chalezeule ( dans le Doubs) et qui répondent à une triple ambition : viser à la réinsertion professionnelle de personnes en difficultés, produire des légumes bio en respectant un cahier des charges, se tenir à un principe de distribution en circuit court à des clients qui sont aussi des adhérents de l’association. Dès 1999 les Jardins de Cocagne se montent à une cinquantaine et créent le Réseau Cocagne.

C’est Muriel qui nous parle des Jardins de Lucie, qui exploitent maintenant 7 hectares, emploient 25 à 30 salariés en insertion et servent  380 paniers par semaine en plus d’un marché et de livraisons à Biocoop. «  C’est une aventure assez incroyable, j’ai jamais imaginé au départ qu’on allait arriver à un truc comme ça… Pour moi ç’a été une découverte de tous les jours… » « Je trouve que ça a une force cette association qui m’épate tous les jours… il y a tellement d’adhérents qui trouvent un sens à leurs convictions… »

Bien implantés dans le tissu social au sud de Lyon, les Jardins de Lucie poursuivent le développement de leurs activités ( en 2015 création de « La Fabrique » atelier de transformation de légumes) et en projettent  de nouvelles (un jardin pédagogique).

Pour en savoir plus

http://www.reseaucocagne.asso.fr/
http://jardinsdelucie.reseaucocagne.asso.fr/
– Voir la bande annonce

Écouter l’interview

En podcasts :


Ecouter l’interview complète :

Laisser un commentaire